• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Archive mensuelle de octobre 2011

Cheikh Mouhamadou Fadl Mbacke (1888-1968)

L’hagiographie mouride rapporte la naissance de Cheikh Mouhamadou FADL à 7 mois de celle de Cheikh Mouhamadou Moustapha son aîné, soit le 27 du mois de Rajab qui coïncide précisément avec le jour du voyage nocturne du Prophète (PSL), ou Mihrâj, au cours duquel furent révélées les cinq prières canoniques. Cette naissance eut lieu à Darou Salam en l’an 1305 de l’hégire du Prophète (PSL) soit 1887/88 de l’an romain. La mère s’appelle Sokhna Awa Bousso et est originaire de Affé dans le Sud du Djoloff.
Il entama ses études coraniques chez Serigne Ndame Abdou Rahmane LO à Darou Halimou-l-Kabîr, village plus connu sous le nom de Ndame. Il effectuera plus tard le » Tadjid » (ou l’art de comprendre le texte coranique) avec son oncle Mame Mor Diaara puis avec Mame Thierno Birahim.
Il habita avec son père à Mbacké-Bâri et fit aussi partie de ceux qui le rejoignirent dans son second exil à Saout-el-Ma en Mauritanie. C’est là bas que le Cheikh, l’ayant un jour réuni avec son frère Cheikh Modou Moustapha et son cousin Mor Rokhaya BOUSSO leur tint ce discours : « Je ne suis le père, ni le frère, ni l’oncle d’aucun d’entre vous. Je suis une créature vouée au Service de son Seigneur.
Lire la suite de ‘Cheikh Mouhamadou Fadl Mbacke (1888-1968)’

Tabaski ou Aïd El Kabir : Sens et Significations?

L’Aïd el-Kebir ou Aïd al-Kabir signifiant littéralement « la grande fête »), est l’une des fêtes les plus importantes de l’islam. L’appellation islamique provenant des hadiths est « fête du sacrifice » ou Aïd al-Adha, cet aïd marque chaque année la fin du hajj. Elle a lieu le 10 du mois de dhou al-hijja, le dernier du calendrier musulman, après waqfat Arafa, ou station sur le Mont Arafat.
L’Aïd el-Kebir est nommé la Tabaski en Afrique de l’Ouest francopohone (Sénégal, Guinée, Mali, Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Togo, Niger, Nigéria, Cameroun). Chez les Berbères, en Afrique du Nord, il est appelé Tafaska. En Turquie, il est appelé Kurban Bayram et dans les Balkans, Kurban Bajram.
Lire la suite de ‘Tabaski ou Aïd El Kabir : Sens et Significations?’

Cheikh M. Moustapha Mbacke (1888-1945)

Selon l’hagiographie mouride, le premier successeur de Cheikh Ahmadou Bamba naquit le 11 du mois de Muharram de l’an 1306 de l’Hégire, à Darou Salam, correspondant au 17 septembre 1888 de l’an romain.
L’histoire rapporte qu’il fallut aller à la quête du Cheikh qui avait à cette époque l’habitude de s’absenter pendant assez longtemps dans la forêt avoisinante à la recherche du futur site de la ville de Touba.
Les émissaires le trouvèrent finalement au troisième jour de la naissance de l’enfant de Sokhna Aminata Lô dans un lieu nommé Fétto sous une averse abondante.
Mouhamadou Moustapha Mbacké fut ainsi l’aîné des enfants du Cheikh restés vivants et le frère utérin de Mouhamadou Lamine Bara Mbacké.
Lire la suite de ‘Cheikh M. Moustapha Mbacke (1888-1945)’

Cheikh Abdoul Khadre Mbacké (1914-1990)

Cheikh Abdoul Khadr est né un 3e jour du mois de Muharram de l’an 1333 soit 1914 de l’an romain, au village de Darou Alîmou-l Kabîr plus connu sous le nom de Ndame.
Comme le voulait l’usage de la famille, le fils de Sokhna Aminata BOUSSO reçut à l’âge de 5 ans sa première formation coranique auprès de Serigne Abdou Rahmane LO à Ndame.
Mais c’est à Guédé, à quelques kilomètres de TOUBA, chez son oncle Serigne Mbacké BOUSSO que s’acheva sa formation dans le domaine des sciences islamiques.
La vie de Serigne Cheikh Abdoul Khadr se confond avec son imamat à la Grande Mosquée de TOUBA auquel il accéda en 1968, à la disparition du second Calife Cheikh Mouhamadou FADL qui occupait en même temps cette fonction. C’est pendant les 22 années où l’imam Abdou Khadr dirigea les prières de Vendredi et celles des fêtes religieuses que le saint homme acquit la renommée d’être une source intarissable de la Chari’a et de la Sunna. La Générosité de coeur de l’homme de DIEU qu’il fut traduisait en permanence, auprès surtout des indigents sa compassion et sa largesse d’esprit. En plus d’une disponibilité légendaire qu’émaillait un sourire ineffaçable, il affichait, envers ses visiteurs toujours à l’aise pour communiquer avec sa sainte personne, une image de sérénité et de profonde compréhension d’un abord facile.
Lire la suite de ‘Cheikh Abdoul Khadre Mbacké (1914-1990)’

Cheikh Abdou Ahad Mbacké (1914-1989)

Cheikh Abdoul – Lâhi Ahad est né un 23e jour du mois de Korité en 1332 Hégire, soit 1914 de l’an romain à DIOURBEL. La naissance de ce premier enfant de l’après exil provoqua, selon la tradition, un vif émoi de la part du Cheikh qui lui prédit un destin hors du commun. Cheikh Abdoul Ahad est le frère aîné de Serigne Chouhaïbou avec qui il partage la même mère : Sokhna Maryama DIAKHATE.
Il entama ses humanités coraniques au début des années 20 avec son oncle Serigne Hamzatou Diakhaté dont l’érudition est resté célèbre.
De ses propres dires même, Cheikh Abdoul Ahad éprouva de grandes difficultés de mémorisation du texte coranique à ses débuts et ce ne fut qu’à l’issue d’une entrevue mémorable avec son père à « Keur Gu Mag » à DIOURBEL qu’il acquis cette prodigieuse capacité de rétention et cette pénétration hors norme dont il faisait preuve dans ses exégèses de la sainte vulgate.
Lire la suite de ‘Cheikh Abdou Ahad Mbacké (1914-1989)’




recherche scientifique |
Une pomme couleur verte |
Le Tunnel de Rock en Cours |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lune rouge
| ~ Cynthus Drizzle ~
| La Magie des Perles